Enedis : de nouveaux postes à pourvoir en CDD seniors

Dans le cadre de sa politique RSE, Enedis mène des actions spécifiques en faveur des seniors. Les seniors en recherche d’emploi se heurtent à de nombreuses difficultés : les stéréotypes liés à leur âge, leurs nombreuses années d’expériences qui peuvent freiner les entreprises.

 

Enedis, un engagement pérenne

 

Depuis 2016, l’entreprise Enedis (ex ERDF) fait appel à lexpertise RSE de FACE Grand Lyon pour l’accompagner dans sa démarche en faveur des seniors.
Plus de 30 personnes ont pu intégrer les équipes du gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France grâce à ce partenariat.

 

Renouvellement de l’action en faveur des seniors

Suite à une grande satisfaction et des résultats toujours très positifs, l’entreprise continue sur sa lancée et renouvelle son engagement en faveur des seniors aux côtés de notre club.

Le principe reste le même: toute personne âgée de plus de 57 ans et inscrite depuis plus de 3 mois à Pôle Emploi peut postuler à des emplois en CDD senior. Le CDD senior est un contrat mis en place par l’État qui permet d’acquérir des droits supplémentaires en vue de la liquidation de sa retraite à taux plein, à l’issue du contrat.

 

De nouveaux postes à pourvoir !

Les postes à pourvoir s’étendent sur les villes de Lyon / Lyon Duguesclin, L’Arbresle, Bourg-en-Bresse, Vienne, Roussillon et Givors.

– Appui Chargé.e de projets
Conseiller.e clientèle raccordement
– Opérateur-rice guichet ACM
– Appui logistique aux BO (appui management)
– Technicien.ne clientèle
– Appui Achats
– Conseiller.e Clients Fournisseurs

 

Pour postuler :

CV à l’adresse f.chateau@fondationface.org ou directement depuis le site de Pôle Emploi

Si votre profil est retenu, vous serez convoqué.e à une réunion d’information collective dans les locaux de Pôle
Emploi.

Enedis CDD seniors FACE Grand Lyon
Découverte Métiers FACE Grand Lyon

Retour sur l’action « Découverte Métiers »

 

Dans le cadre de ses actions « Emploi », FACE Grand Lyon a organisé ces dernières semaines une action pour permettre aux demandeur.euse.s d’emploi de découvrir des métiers qui recrutent.

 

Les participant.e.s au programme « Découverte Métiers » ont pu bénéficier d’un accompagnement individuel mais aussi collectif, avec des ateliers et des immersions en entreprises. 15 demandeur.euse.s d’emploi de la région Lyonnaise se sont impliqué.e.s tout au long de ce programme.

 

L’objectif était de faire découvrir des secteurs d’activité qui recrutent, à des personnes éloignées de l’emploi.

 

Découverte Métiers FACE Grand Lyon

 

 

Visites d’entreprises & ateliers découverte

De nombreuses entreprises partenaires se sont prêtées au jeu et ont accueilli les demandeur.euse.s d’emploi. Ce programme de découverte était orienté autour des secteurs du numérique, du transport, de l’industrie, mais aussi autour des métiers des services à la personne.

 

Durant le mois de mars, les bénéficiaires du programme ont pu suivre de nombreux ateliers :

  • Atelier de sensibilisation à l’égalité, animé par FACE Grand Lyon
  • Découverte des métiers du numérique, organisée par la CPME69

    Echange avec les apprenants de la WebAcademie
    Visite de l’école de codage 101 qui fonctionne sur l’entraide et sans professeur.es
    Visite de l’école WebForce 3

  • Atelier de préparation aux entretiens d’embauche, animé par ADN Recrutement
  • Présentation des métiers du service à la personne, animée par Age & Perspectives & Family Plus
  • Atelier métiers & techniques de recherche d’emploi, animé par l’entreprise Suez
  • Découverte des métiers du transport & visite de l’AFTRAL lors de leur journée portes ouvertes, sur le site de Vaulx-en-Velin
  • Entrainement à l’entretien collectif, entretien individuel et présentation du dispositif CDI Intérimaire, accueilli & animé par l’entreprise Manpower

Enfin, les bénéficiaires du dispositif pourront découvrir dans quelques jours les métiers de l’industrie, lors d’un atelier animé par l’Institut des Ressources Industrielles.

  • Découverte Métiers FACE Grand Lyon
  • Découverte Métiers FACE Grand Lyon
  • Découverte Métiers FACE Grand Lyon
  • Découverte Métiers FACE Grand Lyon
  • Découverte Métiers FACE Grand Lyon
  • Découverte Métiers FACE Grand Lyon
  • Découverte Métiers FACE Grand Lyon
  • Découverte Métiers FACE Grand Lyon
  • Découverte Métiers FACE Grand Lyon

Clap de fin avec le Job Dating !

Ce mardi 2 avril, le programme s’est clôturé lors d’un Job Dating, à la mairie du 7ème arrondissement de Lyon. Ainsi, les participant.e.s ont pu rencontrer les entreprises Age & Perspectives, Carré Social Associatif et le groupement d’entreprises Geiq Industrie Rhône.

 

Dans quelques mois, FACE Grand Lyon organise de nouveau une Découverte Métiers pour les jeunes diplômées de Vaulx-en-Velin.
Pour plus d’informations, merci de contacter Fanny CHATEAU : 04 72 10 01 09 – 06 41 30 98 45 – f.chateau@fondationface.org

FACE Grand Lyon remercie les entreprises partenaires, les collaborateur.rice.s qui se sont impliqué.e.s tout au long de ce programme auprès des demandeur.euse.s d’emploi et le financeur de l’action.

Partenaires FACE Grand Lyon Découverte Métiers
diversité interculturalité

Diversité, interculturalité : une soirée d’échanges et de bonnes pratiques !

Ce lundi 5 mars a eu lieu une soirée d’échanges sur le thème de l’interculturalité, co-organisée par FACE Grand Lyon et Formasup ARL.

L’objectif de cette soirée : échanger mais aussi comprendre comment la diversité culturelle peut devenir un levier de performance pour une organisation.

De nombreux témoignages ont rythmé cette soirée :

– Yves Cimbaro, directeur de Formasup ARL

– Maha Merilhou, vice-présidente de FACE Grand Lyon

– Marisa Lai-Puiatti, conseillère du Défenseur des droits

– Inès Weill-Richant et Kenza Alaoui, fondatrices de la structure IK Turbulences

– Patrick Blayac, directeur RSE de l’entreprise Suez

– Mariam Khattab, directrice de Mozaïk RH

– Maria Lamier, cheffe d’entreprise HTP Centre-est

– Perrine Lottier, secrétaire générale de l’école Ciné Fabrique

– Anne-Lise Palaric, conseillère Pôle-Emploi de l’agence d’Oullins

« Le plus grand ennemi de l’interculturalité, c’est le stéréotype » Mariam KHATTAB

Cette soirée, animée par Nicole Hériter, Directrice Diversité de Formasup ARL, a été riche en échanges interculturels. Tous et toutes les intervenant.e.s ont partagé leurs vécus, leurs expériences, leurs avis sur la diversité au sein d’une organisation.

Après ce temps d’échanges, les invités ont pu se retrouver autour d’un buffet.

« La diversité, c’est se réinventer en permanence, se bousculer » – Perrine LOTTIER

  • diversité interculturalité
  • diversité interculturalité
  • diversité interculturalité
  • diversité interculturalité
  • diversité interculturalité
  • diversité interculturalité
  • diversité interculturalité
  • diversité interculturalité
  • diversité interculturalité
  • diversité interculturalité
Un grand merci à l’organisme Formasup ARL pour leur collaboration durant l’organisation de cet événement.

FormaSup Ain Rhône Loire, association loi 1901 créée en 1995 par les entreprises, représentées par les organisations professionnelles, interprofessionnelles et consulaires (MEDEF, CGPME, CCI) et les Universités et Grandes Écoles, développe avec le Conseil Régional Rhône Alpes l’apprentissage dans l’enseignement supérieur.
FormaSup Ain Rhône Loire anime le dispositif pour chacun des acteurs de l’apprentissage (entreprise, établissement de formation et apprenti).

Le CFA est certifié Qualité depuis 2007 (Norme ISO 9001) et a été labellisé Diversité en octobre 2013.

Vous souhaitez allez plus loin et acquérir des outils concrets pour gérer et manager l’interculturalité au sein de votre entreprise ?

Inscrivez-vous à nos sessions de sensibilisation gratuites à l’interculturalité !

Plus d’informations auprès de Fanny CHATEAU : f.chateau@fondationface.org – 04 72 10 01 09 – 06 41 30 98 45

 

Formations interculturalité
Prévention discriminations racisme FACE

Les élèves du collège Jean-Jacques Rousseau sensibilisés aux discriminations

Dans le cadre d’un financement par la DILCRAH (Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT), les équipes de FACE Grand Lyon ont rencontré les élèves de 4ème du collège de Tassin-la-Demi-Lune, pour échanger autour des discriminations.

Le 17 et 20 décembre 2018, les équipes de FACE Grand Lyon se sont rendus au collège Jean-Jacques Rousseau, où les élèves ont participé à des ateliers de sensibilisation.

L’objectif : sensibiliser les élèves à la lutte contre le racisme, à la diversité et au bien-vivre ensemble.

 

Au cours d’ateliers ludiques et créatifs, de nombreux thèmes ont été abordés par les élèves : multiculturalisme, égalité des chances, tolérance…

Les ateliers « Prévention des discriminations et du racisme »:

 

– Un atelier de sensibilisation autour de l’égalité de traitement, le racisme et la diversité, autour d’outils ludiques (quizz, vidéo…). Les élèves ont pu tester leurs connaissances et apprendre de nouvelles choses.

 

– Un atelier créatif où les élèves ont fait preuve de créativité pour créer un outil de communication ludique (affiche, flyer…).

 

Afin de concrétiser cette sensibilisation, les élèves du collège pourront organiser un événement au sein de leur établissement pour montrer à leurs camardes leurs travaux. Enfin, ils pourront à leur tour sensibiliser les élèves du collège à la lutte contre les discriminations.

 

  • Prévention discriminations racisme FACE
  • Prévention discriminations racisme FACE
  • Prévention discriminations racisme FACE
  • Prévention discriminations racisme FACE

Tous ont choisi des sujets différents : le racisme, le sexisme, la religion, les préjugés, la solidarité, l’égalité…

Le chargé de mission de FACE Grand Lyon était présent pour apporter du contenu sur le sujet des discriminations, sensibiliser les élèves, mais aussi leur apporter son aide lors de l’atelier créatif.

Toutes nos actions en faveur de l’éducation & de la culture sont rendues possibles grâce à l’attribution de votre Taxe d’Apprentissage à notre club.

Vous aussi, choisissez FACE Grand Lyon pour l’attribution de votre Taxe d’Apprentissage !

Les mots ont un sens

#LesMotsOntUnSens – Lancement de la campagne de sensibilisation contre les stéréotypes et les LGBT-phobies

Avec le soutien de la DILCRAH (Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT), FACE Grand Lyon développe depuis plusieurs années des actions en faveur d’une société plus inclusive envers les personnes LGBT+ (Lesbiennes – Gays – Bi – Trans), notamment au sein des entreprises.

Aujourd’hui, FACE Grand Lyon lance sa campagne de sensibilisation « #LesMotsOntUnSens » pour agir sur les stéréotypes et les préjugés, et ainsi prévenir les discriminations et lutter contre les LGBT-phobies dans la sphère professionnelle.

Cette campagne nous a été inspirée par un groupe d’étudiant.e.s de l’école Sup de Com, mobilisé à cette occasion pour nous aider à créer une communication innovante et créative.

 

Les mots ont un sens

La campagne

Une série de 16 visuels ont été produits et seront diffusés sur les réseaux sociaux, ainsi qu’auprès de nos entreprises partenaires.
Leur principe est simple : associer à des stéréotypes et des propos LGBT-phobes trop souvent entendus un visage humain, pour deux raisons :

–   Montrer que ces phrases sont loin d’être anodines et qu’elles atteignent directement des personnes.

–   Montrer toute la diversité des personnes LGBT+, qui sont loin de constituer un groupe homogène, pour casser les clichés.

 

#LesMotsOntUnSens

« Les mots ont un sens », c’est le leitmotiv de cette campagne, son slogan.

En effet, les mots, les paroles, ne sont pas exempts de stéréotypes ou de clichés : ils en sont même un des principaux vecteurs. Et ces mots viennent influencer la perception que l’on a des personnes LGBT+, ils façonnent notre vision et peuvent mener à des discriminations, à des LGBT-phobies. Ils créent des représentations dont il est difficile de se détacher, et que les personnes concernées intériorisent directement.

Les mots peuvent être porteurs de violence, et il est nécessaire, pour une meilleure inclusion des personnes LGBT+ dans la société et dans le monde du travail, d’y prêter attention et de travailler sur son langage. Les propos LGBT-phobes ne doivent pas être banalisés : les refuser, c’est refuser la dévalorisation et la stigmatisation de ces personnes.

Pour plus d’informations sur le vocabulaire approprié, notamment celui utilisé ici, rendez-vous en fin d’article pour un lexique.

Pourquoi agir en entreprise ?

FACE Grand Lyon accompagne directement les entreprises pour leur offrir une meilleure compréhension de ces enjeux et pour les conduire vers l’inclusion des personnes LGBT+.

– Favoriser l’intégration de l’ensemble des salarié.e.s

Les discriminations en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre ne doivent pas être considérées comme relevant uniquement de la vie privée des salarié.e.s. Les relations au sein de l’entreprise sont donc directement influencées par la vie privée : un échange banal sur un week-end peut être une source de mal-être pour un.e salarié.e qui n’ose pas révéler son homosexualité par exemple, ou qui se sent dans l’obligation de le dissimuler. Seulement 16% des personnes LGBT en parlent à leurs supérieur.e.s hiérarchiques, et 39% n’en parlent qu’à certain.e.s de leurs collègues[1]. Cela peut avoir des conséquences sur leur sociabilité, leur intégration dans l’entreprise, et se ressentir directement sur leur bien-être mais également sur la qualité de leur travail.

– S’ouvrir à la diversité des profils

Les LGBT-phobies sont ancrées dans des stéréotypes et des clichés : 60% d’entre elles se traduisent par du rejet et de l’ignorance[2]. Cela a une incidence directe au sein des entreprises : 41% des demandeurs d’emploi estiment qu’être une personne homosexuelle constitue un frein à l’embauche, et le chiffre monte à 73% pour les personnes transidentaires[3]. Lutter contre les stéréotypes et les clichés permet de réduire ces discriminations et offre un meilleur accès à l’emploi pour les personnes LGBT+. En 2013, 20% d’entre elles s’estimaient avoir déjà été victimes de discrimination à l’embauche ou dans leur emploi au cours des 12 derniers mois[4]… Déconstruire les idées reçues, c’est aussi permettre à l’entreprise de s’ouvrir à une diversité de profils compétents.

– Permettre le bien-être de l’ensemble des salarié.e.s

46% des salarié.e.s du secteur privé estiment que révéler son orientation sexuelle à son entourage professionnel contribue à mettre mal à l’aise ses collègues de travail[5]. L’ensemble des salarié.e.s doit pouvoir se sentir en confiance sur son lieu de travail, afin d’être efficace et épanoui.e. L’expression « plafond rose » est même utilisée, par analogie avec « le plafond de verre » pour les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes : il est nécessaire d’avoir un dialogue avec les personnes LGBT+, concernant leur intégration, leur déroulement de carrière et surtout leur bien-être au travail. L’entreprise est un acteur majeur pour éviter le repli sur soi de ces personnes et favoriser leur inclusion sociale.

– S’engager dans une démarche socialement responsable

Les discriminations, à raison de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre, du genre, ou d’autres critères, sont punies par la loi[6]. Mais au-delà de la conformité légale, l’entreprise évolue en même temps que la société : avoir une démarche socialement responsable, c’est aussi reconnaître et prendre en compte les besoins, parfois individuels, de ses salarié.e.s. Permettre l’inclusion et le respect des personnes LGBT+, c’est s’inscrire dans une évolution positive, qui bénéficie à l’ensemble de l’entreprise mais aussi à la société toute entière.

[1] Baromètre sur l’inclusion des LGBT au sein des signataires de la Charge d’Engagement LGBT+, IFOP, L’Autre Cercle, 2017.

[2] Rapport annuel, SOS Homophobie, 2016.

[3] 8° Baromètre de perception des discriminations dans l’emploi, IFOP, Défenseur des Droits et Organisation Internationale du Travail, 2015.

[4] Enquête de l’Agence pour les Droits Fondamentaux de l’Union Européenne, 2013.

[5] 5° Baromètre sur la perception des discriminations au travail, Défenseur des Droits / Organisation internationale du travail, 2012.

[6] Article 1132-1, Code du travail. 

  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Les mots ont un sens
  • Campagne de sensibilisation contre les stéréotypes et les lgbt-phobies

 

FACE Grand Lyon se positionne en tant que ressource sur ces thématiques, pour accompagner directement les entreprises, grâce à cette campagne de sensibilisation qui a vocation à être diffusée le plus largement possible, mais également par la production en cours d’un guide conseil & ressources.

 

Entreprises, vous avez la possibilité de sensibiliser vos salariés contre les stéréotypes et les LGBT-phobies : n’hésitez pas à télécharger et diffuser dans vos locaux les affiches de notre campagne !

 

 

LGBT : le sigle renvoie à « Lesbiennes, Gays, Bi et Trans ». Il peut être accompagné d’un « + » pour inclure l’ensemble du spectre du genre et des orientations sexuelles qui existent. On peut également le croiser sous une forme plus complète : LGBTQIAA+ (Lesbiennes – Gays – Bis – Trans – Queers – Intersexes – Aromantiques – Asexuelles et +).

Hétérosexuel.le.s : Femmes ou hommes attiré.e.s romantiquement et/ou sexuellement par des individus du sexe opposé.

Lesbiennes/Homosexuelles : Femmes attirées romantiquement et/ou sexuellement par des femmes.

Gays/Homosexuels : Hommes attirés romantiquement et/ou sexuellement par des hommes.

Bisexuel.le.s : Personnes attirées romantiquement et/ou sexuellement par les hommes et les femmes.

Pansexuel.le.s : Personnes attirées romantiquement et/ou sexuellement par des personnes de tous les genres/sexes.

Queers : Terme à l’origine militante qui signifie la non-appartenance à l’hétérosexualité ou à l’identité cisgenre.

Intersexes : Personnes nées avec les caractéristiques anatomiques des deux sexes.

Aromantiques/Asexuelles : Personnes qui ne ressentent pas d’attirance romantique, ou d’attirance sexuelle.

Transidentité : Identité d’une personne dont le genre n’est pas celui qui lui a été assigné à la naissance en fonction de son anatomie et de ses caractéristiques génétiques.

Trans/Transsexuel.le/Transgenre : personne qui s’identifie à un autre genre que celui qui lui a été assigné à la naissance.

Transition : Période d’évolution physique, psychologique et sociale d’une personne trans.

MtoF : Sigle qui correspond à « Male To Female » ; personne née de sexe masculin et qui souhaite transitionner vers un sexe féminin.

FtoM : Sigle qui correspond à « Female to Male » ; personne née de sexe féminin et qui souhaite transitionner vers un sexe masculin.

Cisgenre : Individu qui s’identifie au genre assigné à sa naissance.

Transphobie : Ensemble des préjugés et discriminations dont sont victimes les personnes trans.

Coming-out : Fait de parler d’une chose personnelle considérée comme intime. Ici, le coming-out concerne le fait de révéler son orientation sexuelle ou son identité de genre.

Lexique sur les transidentités inspiré du lexique de l’association Chrysalide. 

 

Logo FACE Grand Lyon
logo délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et à la haine anti LGBT
Logo Coaching Citoyen

Zoom sur une initiative – Coaching Citoyen

Coaching Citoyen est une association dont le but est de rendre le coaching accessible à tous.

Leurs méthodes ?

Des coachings individuels et collectifs, réalisés gratuitement dans le cadre d’un partenariat avec une structure, ou à un tarif symbolique pour les personnes qui souhaitent en bénéficier  à titre individuel.
Cette initiative permet l’accompagnement des demandeur.se.s d’emploi ainsi que les créateurs d’entreprise.

Aujourd’hui, une vingtaine de coachs  répartis à Paris et en région Rhône-Alpes  sont investis dans cette association. Ils réalisent chacun 1 à 2 accompagnements au minimum par an.

Pour la troisième année consécutive, Coaching Citoyen intervient chez FACE Grand Lyon pour accompagner des demandeur.se.s d’emploi.

Cette année, Coaching Citoyen a réalisé 4 coachings collectifs, dans le cadre du partenariat avec FACE Grand Lyon. 3 coachs  de l’association sont intervenus dans le cadre de l’action de sensibilisation aux métiers de l’automobile. En mars dernier, elles ont coaché plusieurs  groupes de demandeur.se.s d’emploi.

Fin 2018, Coaching Citoyen est  cette fois intervenu lors de l’action « primos arrivants » sur la thématique de « la confiance en soi pour optimiser son plein potentiel ».

Portraits des coachs mobilisées sur les actions de FACE Grand Lyon en 2018 :

 

Juliette Magnin est coach certifiée par le Centre International du Coach  et présidente de Coaching Citoyen. Elle accompagne les personnes et les structures en optimisant leur potentiel. Pour cela, elle s’appuie sur les talents, les valeurs, les réussites de chacun afin de développer la confiance en soi, en l’autre et de fédérer les équipes.

Coaching Citoyen

J’ai intégré Coaching Citoyen en 2015 car les valeurs de l’association sont alignées sur les miennes à savoir le partage, l’humilité. Aujourd’hui j’en suis la présidente et ma mission est de faire connaître le coaching au grand public ainsi que de  développer et  continuer à  rendre le coaching accessible à tous par le biais de coachings individuels et collectifs.

Contact LinkedIn

Que vous apporte votre engagement auprès des demandeur.se.s d’emploi  accompagné.e.s par FACE Grand Lyon ?

Du bonheur ! La joie de partager avec un public qui  a besoin de développer sa confiance. Cela apporte du sens à ce que je fais, à ma vie.

« Optimisons notre potentiel pour faire mieux « 

 

 

Dominique Paquet est coach certifiée par le Centre International du Coach et adhérente au réseau Réciprocoach. Son approche est globale, créative et centrée sur l’individu. Ses valeurs ont été nourries par la CNV (Communication Non Violente) et sa sensibilité s’est développée à travers les arts et la communication. Elle a un parcours professionnel dans les domaines du marketing, de la communication, de la mobilité professionnelle et elle accompagne en coaching tout projet de transition de carrière.

 

Coaching Citoyen

Mon parcours de coach m’a amené de fil en aiguille à participer à l’association Coaching Citoyen. De caractère indépendant, tout comme mon activité elle-même, j’ai une conscience aigüe du collectif. Aussi, j’aime m’engager dans des actions profitables à la collectivité. Mon rôle est d’intervenir en tant que coach individuel et de groupe dans un processus d’accompagnement au retour à l’emploi, initié par FACE Grand Lyon.

Que vous apporte votre engagement auprès des demandeur.se.s d’emploi  accompagné.e.s par FACE Grand Lyon ?

Je me sens utile dans cet engagement. J’aime contribuer à cette proposition d’un espace privilégié offert aux personnes pour prendre conscience de leurs ressources propres ou les remobiliser dans un projet professionnel.

« N’imitez rien ni personne, un lion qui imite un lion devient un singe » Victor Hugo

 

 

Solange Bagur est une femme énergétique et positive, mais surtout, qui croit au potentiel de chacun.

Coaching Citoyen

Je suis trésorière de l’association. J’ai choisi Coaching Citoyen, parce que les valeurs portées par les coach et la présidente sont essentielles pour moi.

Que vous apporte votre engagement auprès des demandeur.se.s d’emploi accompagné.e.s par FACE Grand Lyon ?

Cela me permet de contribuer à mon niveau au bien-être et à la réalisation d’objectifs de ce genre de public.

« Chaque personne possède toutes les ressources nécessaires pour atteindre ses objectifs »

Pour plus d’information : 06 95 38 24 20